•  Santana - Europa (1976)

     

    Santana - Europa (1976)

     

    Santana - Europa (1976)

     

    Europa (Earth's Cry Heaven's Smile) est une chanson instrumentale issue de l'album Amigos du groupe Santana.

    Composée par Tom Coster et Carlos Santana, il s'agit d'un des plus grands succès de Santana, sorti en 1976.

     

     

    Pour écouter le morceau, cliquez sur "Lecture" juste au-dessus.

    Les photos de Carlos Santana ont été prises lors du Festival des Vieilles Charrues 2013.

     


    11 commentaires
  •  

     

    Enzo Enzo, de son vrai nom Körin Ternovtzeff, née en 1959 à Paris, est une chanteuse, auteur-interprète
    française de jazz, World, chanson française, pop, variété française, chanson pour enfants et ballade.

     

     

    De 1981 à 1985, elle sera bassiste du trio Lili Drop dont le chanteur est Olive et la batteuse Violaine.
    Le groupe est très présent sur la scène française du début des années 1980
    et connaît quelques succès dont "Sur ma mob".

     

     

    En 1990 sort son premier album, "Enzo Enzo", réalisé par François Bréant, en compagnie entre autres
    de Jean-Michel Kajdan, à la guitare. Il sera édité à 100 000 exemplaires.

     

     

    En 1994, elle sort "Deux", son deuxième album, tiré cette fois-ci à 350 000 exemplaires.
    Les Victoires de la musique la couronnent Révélation féminine de l'année et
    Meilleure chanson de l'année pour "Juste quelqu'un de bien" écrite avec Kent.

     

     

    C'est le premier article de ce blog, dont les photos ont toutes été réalisées par moi.
    C'était lors d'un concert à La Roche sur Yon, le 15 Juillet 2010.
    Vous pouvez d'ailleurs reconnaître la photo suivante, le guitariste d'Enzo Enzo
    qui illustre la bannière de ce blog !

     

     

    La chanson que je vous propose, Juste quelqu'un de bien, extraite du deuxième album, est sortie en 1994.

     





    11 commentaires
  •  

    Dire Straits - Sultans of Swing (1978)

     

    Dire Straits est un groupe de rock britannique créé durant l'été 1977 par Mark Knopfler (guitare et chant),
    David Knopfler (guitare), John Illsley (guitare basse) et Pick Withers (batterie).

    Considéré par certains comme l'un des plus grands groupes de rock des 30 dernières années,
    Dire Straits a vendu plus de 120 millions d'albums depuis ses débuts.

    Le groupe s'est séparé en 1993, bien que le contrat n'ait pris officiellement fin qu'en 1995.

     

    Dire Straits - Sultans of Swing (1978)

     

    Mark Knopfler, qui signe tous les titres, s'impose comme l'unique compositeur du groupe.
    Il se fait également remarquer par son jeu de guitare, virtuose, mais à contre-courant du « gros son » rock de la fin
    des années 1970. Influencé par le blues et la country, notamment par J.J. Cale et Chet Atkins, Hank Marvin des Shadows. Knopfler ne joue qu'en son clair ou légèrement saturé (crunch) presque toujours aux doigts
    (n'utilise que très rarement de médiator) avec la technique appelée chicken-picking.

     

    Dire Straits - Sultans of Swing (1978)

     

    "Dire Straits" est un album de pub rock plein de finesse et d'élégance, avec des compositions comme "Down to the Waterline", "Setting Me Up" ou "Wild West End", sous la direction de Muff Winwood, frère de Steve Winwood
    et ancien accompagnateur du Spencer Davis Group.

    Le succès de l'album vint d'abord des Pays-Bas et de la France, avant de gagner la Grande-Bretagne
    près d'un an plus tard et, de là, de toucher très vite les États-Unis.

     

    Dire Straits - Sultans of Swing (1978)

     

    "Sultans of Swing" est le premier single enregistré par le groupe de rock britannique Dire Straits en 1977.
    Il est à cet égard considéré comme l'hymne du groupe.

    Avec son phrasé très dylanesque et son jeu de guitare particulier, le morceau, à l'image du groupe à ses débuts,
    ne semble guère influencé par les modes du moment (entre disco des seventies et émergence du mouvement punk).

     



    La version originale de 1978




    Une version en concert pour l'album "Alchemy" sorti en 1984



    10 commentaires
  •  

    Genesis - Follow You Follow Me (1978)

     

    Genesis est un groupe de rock britannique à classer parmi les créateurs du genre progressif,
    qui a connu un succès important durant les années 1970, mais surtout dans les décennies 1980 et 1990.
    Peter Gabriel jusqu'en 1975, le batteur du groupe, Phil Collins, après son départ, puis Ray Wilson
    ont été les chanteurs successifs du groupe.

    Peter Gabriel, Phil Collins et Mike Rutherford (avec son groupe Mike + The Mechanics) ont également
    connu un grand succès international en tant qu'artistes, indépendamment du groupe.

     

    Genesis - Follow You Follow Me (1978)

     

    Avec environ 150 millions d'albums vendus de par le monde, Genesis se classe dans les
    trente artistes et groupes ayant vendu le plus d'albums de tous les temps.

     

    Genesis - Follow You Follow Me (1978)

     

    "And Then There Were Three" est un album sorti en avril 1978.
    C'est le premier album du groupe après le départ du guitariste Steve Hackett,
    et le troisième avec Phil Collins au chant.

    Je vous propose le morceau "Follow You Follow Me" extrait de cet album.

     





    11 commentaires
  •  

    Georg Friedrich Haendel - Sarabande Hwv437 (1733)

     

    Georg Friedrich Haendel ou Händel (George Frideric Handel en anglais, comme il l'écrivait lui-même)
    est un compositeur allemand, naturalisé britannique, né en 1685 à Halle et mort en 1759 à Londres.

    Haendel personnifie souvent de nos jours l'apogée de la musique baroque aux côtés de Bach.
    Né et formé en Saxe, installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans
    en Italie, revenu brièvement à Hanovre avant de s'établir définitivement en Angleterre,
    il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales
    de l'Allemagne, de l'Italie, de la France et de l'Angleterre.

     

    Georg Friedrich Haendel - Sarabande Hwv437 (1733)

     

    Virtuose hors pair à l'orgue et au clavecin, Haendel dut à quelques œuvres très connues
    (notamment l'oratorio Le Messie, ses concertos pour orgue et concertos grossos, ses suites pour le clavecin,
    ses musiques de plein air (Water Music et Music for the Royal Fireworks)) de conserver une notoriété active pendant tout le XIXe siècle, période d'oubli pour la plupart de ses contemporains.

     

    Georg Friedrich Haendel - Sarabande Hwv437 (1733)

     

    La sarabande est une danse lente et noble.
    L'origine, discutée, de la sarabande, paraît être espagnole, voire sud-américaine.
    L'étymologie reste incertaine.

    Stanley Kubrick utilise la "Sarabande" de Haendel pour la bande-son du film "Barry Lyndon" (1975).

     





    10 commentaires
  •  

    Pink Floyd - Atom Heart Mother (1970)

     

    "Pink Floyd" est un groupe de rock progressif et psychédélique britannique formé en 1964 à Londres.

    Il est reconnu pour sa musique planante et expérimentale, ses textes philosophiques et satiriques,
    ses albums-concept et ses performances en concert originales et élaborées.
    De ses débuts à aujourd'hui, le groupe a vendu plusieurs centaines de millions d'albums à travers le monde.

     

    Pink Floyd - Atom Heart Mother (1970)

     

    Initialement mené par le guitariste Syd Barrett, le groupe connaît un succès modeste au milieu des années 60, puis devient l'un des groupes underground londoniens les plus populaires de la scène psychédélique.

    Cependant, le comportement de plus en plus instable de Barrett (rongé par une trop grande
    consommation de LSD), conduit les autres membres à le remplacer par David Gilmour.

    Après le départ de Syd Barrett, le bassiste Roger Waters devient progressivement le meneur du groupe,
    signant toutes les paroles à partir de 1972. Pink Floyd acquiert l'année suivante une célébrité mondiale
    avec "The Dark Side of the Moon" (1973), l'un des trois albums les plus vendus de tous les temps,
    derrière "Thriller" et devant "Back in Black".

     

    Pink Floyd - Atom Heart Mother (1970)

     

    "Atom Heart Mother" est le cinquième album de Pink Floyd, sorti en 1970.

    Son nom, qui est aussi celui du premier morceau du disque, vient d'un article de journal
    qui parlait d'une femme équipée d'un stimulateur cardiaque nucléaire.

    Cet album, pour certains de ses titres, est encore marqué par le côté psychédélique du groupe,
    mais s'inscrit résolument dans la dimension progressive du rock.

    Il débute par le titre instrumental "Atom Heart Mother" de plus de vingt-trois minutes.
    On ne pouvait, à l'époque, faire de morceau plus long car la face d'un 33 tours ne durait pas plus de 25 minutes.

    "Atom Heart Mother" se distingue des productions floydiennes précédentes par une orchestration complexe
    et l'utilisation d'instruments classiques tel que des cuivres et des chœurs contemporains.

    "Atom Heart Mother" est l'un des très rares morceaux du groupe, à cette époque, à avoir été co-écrit
    par un membre extérieur, le musicien avant-gardiste Ron Geesin ; c'est à lui principalement que l'on doit l'orchestration de ce mélange d'harmonies et de dissonances classiques, de chants quasi-grégoriens
    (John Aldiss Choir, les Chœurs de John Aldiss) voire « Carl Orffiens », et de rock.

    J'aime aussi les morceaux plus commerciaux du groupe, comme "Money",
    mais je dois dire que j'ai une préférence particulière pour ce genre de morceau...

     





    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires